Galette de Shu Pu Er "Cuit" Menghai Shan 2009

Shu Pu Er (Cuit) en galette traditionnelle de 357g  du terroir de Xishuangbanna 熟普洱紧压茶

Conditionnement
85,21 €

>Gagnez 85 points/4,25 € Gagnez 85 points/4,25 € (Chaque 1,00 € dépensé = 1 point, 1 point = 0,05 € de réduction sur une prochaine commande)
Votre panier totalisera 85 points qui pourront être convertis en un bon de réduction de 4,25 €.
 

Paiement sécurisé

 

Livraison offerte dès 39€ d'achat

 

Fidélité récompensée

Température
95°C à 100°C
Temps d'infusion
4 min
Moment
Journée
Préparation recommandée
Gong Fu Cha
Types de thés
Sombre
Pays d'origine
Chine
Fait à la main
Garantie
Agriculture Biologique non labellisée
Garantie

Une Shu Bing (Galette cuite) en galette traditionnelle de 357g de 2009, composée de feuilles de 2007 compressées en 2009 et provenant du terroir de Menghai, qui se trouve dans la région de Xishuangbanna Province Chinoise du Yunnan. Après 6 ans de vieillisement, ce thé nous offre une couleur d’infusion rouge foncé, et des notes de sous-bois tropical. Infuser à 95°C pendant 4-5 min.

Le Shu Pu Er

dénommé également « cuit, mûr », le Shu Pu Er est un thé post-fermenté de manière « artificielle » dont les méthodes de « fabrication » sont récentes, datant du milieu du XX°siècle. Le processus consiste à faire mûrir rapidement (en 6 à 8 semaines) les feuilles de Pu Er, encore vertes au début du traitement, et qui deviennent ensuite presque complètement oxydées, trés foncées, quasi noires. Les feuilles, stockées en tas de la hauteur d'un homme, sont remuées et humidifiées quotidiennement. L'objectif est d'accélérer le processus lent et naturel des Pu Er Sheng « crus » (qui demandant quelques années) pour obtenir un produit rapidement commercialisable. Vendu en vrac, nid, brique, galette, ..., le Shu Pu Er développe des notes de terre humide, de sous-bois, parfois animales, avec des notes finales parfois sucrées, et une liqueur trés foncée, noire.

 

Thé et Santé

Utilisé par la médecine traditionnelle chinoise, le Pu Er, thé oxydé et fermenté, a longtemps été utilisé comme boisson essentielle par les minorités et populations nomades vivant dans des régions frontalières ou éloignées. Ces populations se nourrissaient essentiellement de viande séchée très grasse, beurre, pour supporter les grands froids, l'altitude et le manque de légumes et fruits. Ce thé leur permettait d’équilibrer leur régime alimentaire en luttant contre l'accumulation de graisse. La médecine occidentale reconnaît aujourd’hui au thé sombre chinois, famille du Pu Er, des vertus dépuratives, notamment : régule l’organisme, favorise la digestion, contribue également à éliminer le mauvais cholestérol.